COMMUNIQUER - EDUQUER
Credit photo jarmoluk sur pixabay

Les malades dénonçant les effets secondaires du Levothyrox enfin entendus?

Près de 3 millions de Français sont traités par Levothyrox pour des problèmes de thyroïdes. Les milliers de malades qui ne cessent de clamer les effets secondaires de la nouvelle formule du médicament vont pouvoir récupérer leur traitement initial dès le 2 octobre 2017.

En mars 2017, le laboratoire Merck lançait sur le marché une nouvelle formule du médicament, sur demande de l’Agence nationale du médicament, l’ANSM. L’objectif était alors de garantir une stabilité plus importante de la substance active tout au long de la durée de conservation des pilules. Si le principe actif n’a pas changé, les excipients ont eux bien été  modifiés et semblent poser problème.

La liste des plaintes est longue et semble particulièrement invalidante chez certains: migraines, fatigue, vertiges, nausées, insomnies, nervosité…  Les consultations médicales se multiplient, les associations dédiées sont submergées d’appels et plus de 9.000 signalements officiels d’effets indésirables ont été recensés. Alors que beaucoup de malades estiment ne pas avoir été entendus ces dernières semaines, la ministre Agnès Buzyn annonçait cette semaine la mise à disposition de l’ancienne formule à partir du 2 octobre 2017.

On ne sait pas, pour l’heure, si cette action du gouvernement et du laboratoire sera pérenne et reconduite, ni si les stocks remis en vente suffiront à couvrir l’ensemble des demandes. Dans l’attente, plusieurs cabinets d’avocats projettent une action collective au civil contre le laboratoire, pour défaut d’information et pour les préjudices causés aux bénéficiaires.

L'auteur : Véronique Barreau